Mon premier meeting international

Bonsoir

Aujourd’hui je vous raconte mon premier voyage en Pologne. Je vais être obligé de vous le raconter en 2 articles : le premier concerne le voyage et le deuxième sur tout ce qui concerne la formation. Pour celles et ceux qui ne le savent pas encore la marque « indigo » est polonaise. Nous avons été convié du 12 au 15 avril à participer au meeting internationale d’indigo.

FB_IMG_1462317287218        20160411_152219

20160411_180158       carte_fr_pologne

Ma chance légendaire avec la SNCF m’a encore poursuivit, mon train a eu au totale 25minutes de retard, heureusement que le timing était large. J’ai retrouvé les miss indigo France : Vlada, Stéphanie, Anaïs et Laetitia pour le départ en avion. Vous savez que j’adore l’avion… cela s’est bien passé, heureusement. La 3ème photo est l’aéroport de WARSAW où nous avons atterri. Une fois arrivé nous avons attendu le taxi et nous sommes parti en direction du lieu de notre séjour… un magnifique château : le BIALY PALAC  situé à LODZ (sous l’écriture « pologne » sur la photo).

J’ai été très surprise de voir que la monnaie en Pologne ce n’était pas des euro mais des zloti. Vous le saviez? Nous sommes arrivés assez tard. Nous avons visité le chateau, mangé, fait beaucoup de photos avant d’aller dormir.

20160411_183626        20160411_231254

20160411_231323        20160411_230252

13062409_492338634305154_3020743881337411626_n          20160411_231337          20160411_234143

13000294_492339250971759_4237172944379127056_n        13043366_492339307638420_222195349098278041_n

Ce soir là, c’était comme un conte de fée : le château blanc très bien entretenu, des pièces immenses, du marbre, des dorures…à l’époque où je travaillais en parfumerie, j’ai eu la chance de faire des formations pour les parfums ou les produits de soins : au casino de Deauville, au siège Clarins ou LVMH à Paris, j’ai dormi dans des hôtels de luxe sur les champs Elysées, je suis allée au siège de la marque Cellcosmet en Suisse à Lausanne… Bref, j’ai vécu des situations qui peuvent se rapprocher de celle-ci mais je me rends compte que je ne m’habitue pas et que je suis toujours émerveillée de vivre ce genre de choses, comme une petite fille que l’on emmène pour la première fois à Disneyland pour rencontrer les princesses! Tu regardes autour de toi et tu te dis que tu vas y vivre toute la semaine, c’est fou! En tout cas, le lendemain matin c’était… pareil! Sauf que le soleil était là et du coup on voyait encore mieux toute cette féérie.

FB_IMG_1460554039813        FB_IMG_1461335019509

12990979_492338667638484_3031209367149973256_n

20160412_091044        20160412_091057

20160412_082139          20160412_082405          20160412_084048

Les repas : petit déjeuner comme partout : du sucré et pour ceux qui veulent du salé, enfin surtout salé vu le buffet que nous avions de servi. Le pain était bon mais pas autant que chez nous (dit la française). Midi et soir, ils nous ont servi une entrée (assez copieuse, tu n’as plus tellement faim après) qui était souvent une soupe avec des morceaux. Pour le plat, ils nous ont servi surtout du poulet et du porc, fris, pané, mijoté, des légumes, des champignons, pas de fromage et pas de dessert. Par contre, toute la journée, il avait mis du gâteau à disposition. A chaque repas, il n’y avait pas d’eau sur la table, ce n’était que du jus d’orange et du jus de pomme, si tu demandais de l’eau, on t’apportait une carafe avec des feuilles de menthe et des rondelles de citron.

20160411_231847        20160412_200757

20160412_082856

Nous ne sortions pas du château et de toute façon, il n’y avait rien autour. Il a fait beau et pas si froid que ça. Nous sommes restées 4jours et 5nuits là-bas. Le samedi, nous sommes allées au Showroom de Indigo Pologne à Lodz. J’ai fait plusieurs photo pour que vous puissiez voir vous aussi comme ci vous y étiez.

20160416_120316          20160416_121933          20160416_122100

20160416_121940        20160416_121956

20160416_121923

20160416_121959        20160416_122326

C’est grand et tu ne sais plus où donnez de la tête, il y a des produits partout…. Les marches sont costumisées avec des strass et même la table où il est écrit « indigo »  c’est avec en strass. C’est bling bling!

20160416_121951          20160416_123138          20160416_124127

Nous étions partis pour travailler donc non je n’ai pas visité, ce que j’ai pu voir de la Pologne se situe sur le trajet qui mène de Lodz à l’aéroport de Warsaw et donc une vue du taxi. Je suppose que les garagistes sont riches, qu’il n’y a pas de moyens financiers pour refaire les routes ou les entretenir et qu’il est déconseillé de racheter une voiture qui a roulé là-bas…les routes sont totalement défoncées, il y a des trous partout. J’avoue que la vue que j’ai eu, est plutôt triste, tagué, délabré, rustique,…mais je n’ai vu que cela donc difficile d’imaginer le reste du pays autrement pour le moment.

20160416_115515        20160416_115533

20160417_070800        20160417_081634

20160417_080458

20160417_081831        20160417_082207

20160417_082527

C’était le chemin de retour vers l’aéroport, le voyage est déjà fini. La semaine prochaine, je vous raconterai les différentes formations que j’ai fait pendant ce séjour. Vous comprendrez pourquoi notre voyage a été si fatiguant. Sur ces dernières photos, je vous souhaite une bonne soirée, je vous embrasse, à bientôt!

na20160417_111955        20160417_123102

20160417_124439        20160417_141757

 

Bienvenue chez les belges!

Bonsoir

Aujourd’hui je vous raconte mes aventure belges de ce début d’année. Vous allez voir que c’est folklorique! Limite un sketch qui a été écrit pour moi!

Janvier 2016 : Mon premier voyage belge de l’année vers Liège. Le jour de mon départ, on commence par me dire : « Tu es sûre de vouloir venir? Ils annoncent de la neige. » La météo est une valeur sûre? C’est bien nouveau ça! Je pars en train moi, donc la neige peut m’importe! Et le soir de mon arrivée, pas un flocon à l’horizon. Voilà, je vous le dis le dit moi il ne faut pas écouter la météo…Euh lol car le lendemain matin, c’est un autre paysage que je vois par la fenêtre de l’hôtel : de la neige partout, les voitures sont recouvertes tellement y en a.

La vue de ma chambre d’hôtel plus tard ce jour là. Non je ne suis pas allé faire la formation car la neige a empêché les stagiaires de faire la route sans problèmes. Oui j’ai passé la journée entière seule à l’hôtel à attendre que le temps passe, loin de ma petite famille, au chômage forcé. Le lendemain, certaines ont pu venir, heureusement, j’ai pu au moins faire une journée sur les 2 prévues.

Seulement, le retour n’a pas été sans neige…La SNCB a des difficultés de circulation, mon train arrive en retard à la gare de Liège, et j’ai un changement à Bruxelles que je rate à cause de ce retard. Je dois prendre le TGV suivant. J’arrive à Paris gare du Nord à 20H08 l’heure à laquelle le dernier train de la journée pour rentrer chez moi part, mais à la gare Montparnasse, donc de l’autre côté de Paris. Je suis donc été obligé de dormir à Paris et autant vous dire que les hôtels proche des gares, un samedi soir, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de moins cher. Le monsieur au guichet de la gare (à qui j’ai demandé conseil) m’envoi vers un hôtel « pas trop cher ». Quand j’arrive devant le Timhotel qui en ce samedi soir, fait la chambre à 170E la nuit…autant vous dire que je commence à me demander où je vais dormir, il commence à se faire tard, il est 21H30/22H. Du coup, je recherche sur le site BOOKING.COM ce qu’ils proposent autour de moi et là….ouf! Un hôtel a 80E c’est le moins cher et à 5minutes à pieds avec ma grosse valise rose!!!

D’ailleurs, je suis agréablement surprise : HOTEL MONTPARNASSE ST GERMAIN : 19 rue du départ 75014 Paris. Je ne rentre que demain, pour retrouver ma petite famille. Je ne l’ai pas écrit mais certains s’en doutent, j’ai énormément pleuré. Pourquoi? Par la fatigue, le stress, la colère et la culpabilité. Je voulais voir mon bébé.

Février 2016 : me voilà repartie vers Verviers cette fois. Les transports se sont très bien passés, ouf! J’ai réservé à l’HOTEL DU MIDI, 7, 4800 PETIT-RECHAIN. Je suis trop contente, sur le site ils disent qu’il y a une baignoire dans la chambre! J’ai une douche à la maison, je me fais une joie d’y être. La première chose que je fais en entrant c’est de vérifier et qu’elle est bien là…Et oui, elle est là! Trop top la classe à Dallas! Je prends le temps de manger, j’installe ce que je vais avoir besoin pendant ma pause baignade, je fais couler l’eau, je la mets à température, je mets le bouchon, et là…. c’est le drame! Le bouchon n’est pas hermétique, l’eau s’écoule! Ah non hein, il en est hors de question, pour une fois, je vais faire ma chieuse et je vais téléphoner à la réception. « Je suis désolée, madame, nous ne pouvons rien faire pour vous, il n’y a aucune autre chambre disponible. Je ne comprends pas les clients d’avant ne nous l’ont pas signalés… » Bon bah tanpis pour moi…

Avril 2016 : je pars pour Sambreville vers Charleroi. Réservation à l’HOTEL IBIS AIRPORT BRUSSELS SOUTH, CHAUSSE DE CHARLEROI 590, 6220 FLEURUS. Je mange au restaurant italien LA GIARA à Sambreville, extra : je vous conseille les ORECCHIETTES SCAMPY! C’est une tuerie moi qui adore les spécialités italiennes et les pâtes de surcroit! Je vais aussi à la friterie, on m’emmène chez PAPY JO, on me dit que c’est la meilleure friterie du coin. J’en doute pas surtout que les friteries chez nous, n’ont rien à voir avec les vôtres, donc cela ne peut que : être meilleur. J’aime goûter, découvrir, on me conseille le bicky : extra aussi!

Mon retour est comme au mois de janvier… je ne vous le réécris pas mais à cause du retard de la SNCB, je suis obligée encore une fois de dormir à Paris. L’hôtel saint germain où j’ai dormi au mois de janvier est 40E plus cher ce soir, donc je retourne chercher sur BOOKING.COM et je réserve à l’HOLIDAY INN PARIS GARE MONTPARNASSE, 79-81 AVENUE DU MAINE 75014 PARIS. Très luxueux, chambre immense, une baignoire, et oui j’en profite avec un bon bain malgré le robinet qui fuit, le temps que je remplisse la baignoire, il y avait une inondation dans la salle de bain. Bref, j’aurai préféré être chez moi mais les aléas des transports sont imprévisibles. Il n’y a que ceux qui ne prennent pas ou peu les transports qui ne subissent pas autant que moi qui le prend chaque semaine.

Je pars pour MONS, seulement 2 jours après être rentrée de Sambreville. J’arrive avec 10minutes de bus et 10minutes de TRAM à la gare, j’ai 30 minutes d’avance. J’attends tranquillement en achetant un café et là, je vois plusieurs personnes paniquées en regardant les écrans. Je regarde et je vois que mon train direction Paris est supprimé. Je vais au guichet on me donne de nouveaux billets pour mes correspondances, je dois prendre les suivantes. Je lui demande quand même si elle est sûre qu’il n’y aura pas de souci avec le prochain TGV, apparemment non puisqu’il vient d’ailleurs. D’après les affichages il y a un train en panne à Sablé donc le train devait utilisé un autre itinéraire pour aller jusqu’à paris, tandis qu’au guichet, on me dit que ce sont des manifestants sur les voies qui empêchent la circulation des trains. Bref, après plusieurs minutes d’attente, je vois que mon TGV arrivera avec 40 minutes de retard, pour ma correspondance déjà changé cela ne va pas être possible. Je retourne au guichet et on me dit que je dois prendre direction Strasbourg, m’arrêter à MASSY TGV, prendre le RER B jusqu’à gare du nord et je peux prendre ma correspondance. Seulement le train pour Strasbourg a lui aussi du retard, le temps d’acheter un ticket de RER, de trouver les voies en arrivant à la gare du nord…. j’ai vu mon TGV partir… bref je dois prendre le suivant…quel sport! moi qui n’est pas sportive, il va falloir que je m’y mette sérieusement si je veux pouvoir assurer entre les correspondances, merci la SNCF, vous entretenez mes artères, mdr!

Mon article est programmé. Je fais sa publication lorsque je serais déjà reparti pour d’autres aventures en Pologne : Meeting international Indigo. J’ai hâte! Je serais sûrement arrivée d’ailleurs. Je ne pourrais donc pas répondre à vos mails, messages,… j’espère que vous comprenez. Je mettrais des photos sur instagram et Facebook cette semaine. Mais je prévois de vous raconter mon voyage dans mon prochain article.

Bonne soirée et à très vite!

L’indispensable

Bonsoir,

Aujourd’hui, je commence mon récit par de très importants conseils concernant le nail art. Je précise que la semaine dernière a été une semaine qui ressemble à plusieurs autres que j’ai vécu. Certaines d’entre vous ne seront peut-être pas ravies de ce que je vais dire. D’autres se reconnaitront, mais je ne peux plus rester silencieuse sur cette situation.

Comme vous le savez, je propose différentes formations  de nail art, et parmi elles, il y a LA PLUS IMPORTANTE des formations à effectuer (celles que j’appelle) : Les BASES. C’est un stage de peinture acrylique et comme son nom l’indique, on y apprend les bases : SAVOIR FAIRE UN TRAIT FIN…. Je sais que certaines préfèrent le gel, mais les conseils et la technique que je vous y apprends vous sert par la suite pour : le nail art à la peinture acrylique, le nail art au gel, le nail art à l’aquarelle, pour toutes les techniques… ce sont les bases…. Les traits fins sont utiles pour? Le dessin à la peinture acrylique (quelque soit le dessin), la réalisation des personnages, le one stroke, le zhostovo, le gel painting, l’acryl flat,….tout ce qui est contour, nervures, volumes, donner vie à un motif (comme je dis ça)! Bref, pour toutes les techniques de nail art..

PicsArt_02-07-06.30.09

Mon expérience des formations fait que je sais, je sais… vous pensez savoir faire, vous voulez apprendre autres choses que des traits et des arabesques, vous avez déjà fait cette formation (mais vous ne vous êtes jamais entrainer après), mais si je vous en parle c’est parce que cela devient problématique. Cette formation n’est pas faite pour vous embêter mais pour vous aider à bien commencer.

PicsArt_02-19-10.53.15

Lors de mes formations (principalement one stroke et personnages), soit la stagiaire s’en rend compte par elle-même et me dit que si elle avait su, elle aurait commencer par faire cette formation de base car cela gâche son nail art, soit je pose la question en voyant ce qui est fait et souvent la personne me répond qu’elle n’a jamais suivi de formation de bases nail art.

RESULTAT : vous n’êtes pas satisfaite de votre nail art, limite vous êtes découragée car vous trouvez que « c’est moche! » « c’est horrible! » et vous recommencez votre tips ou pas.. Parfois on me dit même : « bah j’aurai mieux fait de ne pas faire de traits c’est ce qui a tout gâché! » = donc si je comprends bien : je vous enseigne quelque chose que vous arrivez à réaliser MAIS ce sont les traits censés être fins (mais qui ne le sont pas) qui vous gâchent votre nail art…Quel dommage, non?

De mon côté, je suis navrée pour vous car je suis ce jour là présente pour vous enseigner autres choses que la finesse des traits. Je trouve que c’est limite une perte de temps pour vous car la formation du jour aurait été plus fructueuse si vous aviez appris les bases avant…Comprenez-vous maintenant ce que je veux dire par problématique?

PicsArt_03-16-03.36.12

Ce montage qui suit, fait à l’ordinateur, est pour vous montrer ce qui arrive lorsque l’on fait des traits épais avec une bonne réalisation de départ.

PicsArt_04-03-05.46.12

Je suis formatrice et je suis là pour vous conseiller. J’indique à chaque fois le niveau nécessaire qu’il faut avoir. Je pense que vous vous renseignez, vous lisez, avant de vous inscrire, donc vous en êtes consciente. Je ne peux pas vérifier le travail de chacune sauf si vous me le demander en m’envoyant des photos. Souvent vous me contactez par ma page donc je n’ai pas accès à votre profil.. bref comprenez que votre inscription est votre responsabilité et je trouve dommage que vous ne mettiez pas à profit les formations à cause d’un manque de bases…

C’était mon conseil du jour. Je ne veux vexer personne bien au contraire, je souhaite vous aider au maximum. J’espère très sincèrement que cet article sera utile et je vous donne rendez-vous la semaine prochaine. Bonne soirée et à bientôt.